Un rêve inaccessible un beau jour devint réalité

Superbe!

Ce qui ne semblait jadis qu’un rêve inaccessible un beau jour devint réalité.  Un de ces moments d’éternité que l’on portera en nous au plus profond de son âme.  

¡Ultreïa!

Et bon voyage Anne avec le prochain groupe ce samedi!

Alain S.

Incroyable tout ce que nous avons appris au cours d’espagnol niveau 1

C’est incroyable tout ce que nous avons appris au cours d’espagnol niveau 1 . La professeure Sylvie Bielen, en mettant l’accent sur la conversation pour le voyage,  a su rendre le cours très intéressant et ludique. Le fait que nous étions en petit groupe ( 8 élèves) nous a permis de converser et pratiquer à un bon rythme. La fondatrice du Centre La Tienda, contribue elle aussi à rendre  l’ambiance générale  très agréable et donne goût au voyage et à l’apprentissage de l’Espagnol.

Merci

Chantal P.

Une soirée qui était au delà de mes attentes

Sur une note de 10, dix étant l’indice de satisfaction le plus élevé, j’accorderais 9.5

J’ai passé une soirée qui était au delà de mes attentes et Anne est une animatrice exceptionnelle.  Le fait que certains de vos produits proviennent du Québec, qu’il y a un respect et un amour pour la Nature, ça m’a profondément touché et je serai certes un de vos clients. Anne a fait preuve d’une très grande compréhension lorsque je lui ai parlé de mes problèmes d’hernies discales, (3) et aussi de mes conditions coronariennes. 

L’endroit est chaleureux et conviviale. (…)  Bravo. Pour 9.5 au lieu de 10. Tout simplement que la perfection n’existe pas, mais qu’on doit tenter de l’atteindre et chez vous c’est clair, vous êtes sur la voie. Bien mal venue la personne qui manifesterait un indice d’insatisfaction.

Bravo encore à toute l’équipe et au plaisir de faire mes premiers pas avec vous.

Normand G.

Atelier Sac à dos: je le recommanderais à tous

J’ai vraiment beaucoup aimé l’atelier Sac à dos, que j’ai trouvé très utile et très intéressant. La présentation était dynamique, claire et j’ai apprécié les nombreux petits trucs pour faire un voyage plus léger.

(…) j’ai vraiment aimé cet atelier et je le recommanderais à tous.

Merci à vous,

Sylvie

Atelier Sac à dos: vous avez répondu et même surpassé  mes attentes

Sur l’Atelier Sac à dos:  Présentation très intéressante.  Adepte des grandes randos depuis longtemps, j’ai beaucoup appris. Plus que j’aurais pensé.  () … vous avez répondu et même surpassé  mes attentes. (…)

Pour la présentation, et la présentatrice,  sa passion est contagieuse et son dynamisme font que le 3 heures passe très vite.

Chapeau!

Je vous dis donc à la prochaine…

Julie 

Ce voyage m’a fait grandir…

« Une expérience profonde de relation à soi, à l’autre et à la beauté de la vie. Une occasion de s’ouvrir à la différence, de s’enraciner et de toucher à sa solidité intérieure. Une belle occasion de découvrir les magnifiques vallées et villages Portugais et Espagnols, de découvrir la chaleur et l’amabilité des Portugais et des Espagnols. Ce voyage m’a fait grandir, m’a permis de rencontrer des gens formidables et d’apporter un nouvel éclairage sur le chemin de ma propre vie. »

M.G. (Voyage de groupe, printemps 2017)

J’ai vraiment aimé mon voyage…

« J’ai vraiment aimé mon voyage et c’est exactement ce dont j’avais besoin, marcher un nombre de kilomètres raisonnables, défier le corps et l’esprit, déconnecter, bien manger, dormir dans des endroits agréables, avoir des jours de repos (Santiago, Finisterre, Muxia c’était parfait), rencontrer des gens de coeur, avoir la sécurité de partir avec un groupe tout en ayant une certaine liberté de me retrouver seule lorsque j’en ressentais le besoin, bénéficier de votre savoir-faire et expertise pour la préparation, vraiment chapeau! Suite à cette expérience je me suis ouverte à la possibilité de marcher le chemin français en partie l’an prochain car en connaissant mes limites physiques, j’ai apprivoisé la perspective qu’il n’était pas nécessaire de le marcher en une seule fois et que si je veux maintenir un état de plaisir et d’équilibre c’est la meilleure option pour moi en ce moment. Merciiiiiiiiiiiiiiiiiii à vous les anges de la Tienda »

G.B. (Voyage de groupe, printemps 2017)

Awakening, invigorating, healing…

« Awakening, invigorating, healing, confidence building, pleasurable, tasty, pivotal, spiritual, social, liberating, beautiful, inspiring, stunning, exciting, simple, …the first of many more. Rebirth, a new beginning, a new perspective. »

C. J. (Voyage de groupe, printemps 2017)

Des réponses à plus de questionnement

« Je n’avais pas d’attente et me remettais au hasard du chemin. La solitude et le recul m’ont fait trouver des réponses à plus de questionnement que je n’en avais. Ai réalisé bien des choses. Aussi réalisé un vieux rêve. Tu avais bien raison, nos limites sont celles que l’on se met soi-même, il semble maintenant que tout est possible. »

D. F. (Voyage de groupe, printemps 2017)

Je viens de faire le Camino Frances

Bonjour Anne,

Je viens de faire le Camino Frances au départ de St-jean-Pied- De-Port jusqu’à Santiago et ensuite le Bus pour Fisterra. Une vrai belle expérience de vie…pas toujours facile je l’avoue…mais j’ai bien aimé cette aventure.  ( … ) suis arrivée à la Cathédrale de Santiago (…) très heureuse et fière d’avoir réussi. J’ai eu ma Compostella que je vais garder précieusement en souvenir.

Je suis partie seule mais je n’ai jamais été seule. Il y avait toujours quelqu’un pour t’aider si tu as besoin, quelqu’un pour te faire une jasette tout en marchant, quelqu’un qui t’encourage dans un court moment de découragement, les rencontres le soir dans les Albergues, les magnifiques paysages qui t’en met plein la vue…je pourrais en rajouter encore et encore !

(…) j’ai  rencontré une personne (…) qui m’a beaucoup aidée.. Le charmant Jean-Jacques de l’Auberge ORISSON. Il a été d’une gentillesse ! Il a reconnu les bâtons de marche que j’ai acheté à la Tienda.  (…)  J’avais eu une montée très très difficile la veille car il avait fait super chaud, 26-28 degrés, pas de vent, presque pas d’ombre et comme la météo annonçait encore 28 degrés, je ne voulais pas marcher ce matin-là, je voulais prendre un taxi pour me rendre à Roncevau..mais Jean-Jacques m’a dit « tu vas le regretter, tu vas louper le plus beau » (…)  Il avait bien raison, nous aurions loupées les superbes beautés des Pyrennées. C’était tout à fait magnifique !

Une amie est venue me rejoindre à Leon pour terminer le Camino. (…)  Nous avons suivis plusieurs conférences et fait plusieurs achats chez vous, nous sommes vraiment satisfaites. (…)

Merci de nous avoir facilité la vie sur le Chemin avec vos bons conseils, la préparation du sac à dos, les conférences etc…ce fût très apprécié…

Une Pélerine pleinement heureuse de son expérience,

Nicole B.
Varennes

De retour du désert Wadi Rum en Jordanie

Bonjour à l`équipe de la Tienda!
Je suis de retour de mon séjour au désert Wadi Rum en Jordanie depuis une semaine.
Merci pour vos bons souhaits et vos bons mots avant mon départ et à la suite de mon arrivée.
Grace à vos conseils appropriés, vous avez contribué à faire de cette aventure un moment inoubliable de ma vie. A maintes reprises, lorsque je marchais dans le désert, je rendais grâce à la vie de vous avoir croisé au moment de mes préparatifs.
Merci,
Jean-Yves D. 

Voyage sur le chemin Portuguais… magnifique

Je n’ai qu’un mot pour dire que mon voyage sur le chemin Portuguais a été magnifique le fait d’avoir été jusqu’à Muxia c’est des plus valorisant pour moi et j’aurais manqué des paysages des plus merveilleux,  je suis très contente d’avoir vécu cette expérience  car elle est  l’expérience la plus importante de ma vie merci à la Tienda pour vivre mon rêve.

Belle communauté… une nostalgie du camino

Toujours d’une grande écoute, l’équipe de la Tienda nous fait sentir bien, tout simplement. Que ce soit pour un simple Bonjour quand je passe par là, pour des conseils pour un voyage qui arrive parfois (trop) vite, les marches qui alimentent le sentiment d’appartenance à cette belle communauté, ou même pour combler une nostalgie du camino qui revient très souvent! 

Geneviève

Je raffole des conférences

Je raffole des conférences sur les expériences vécues. Le vendredi soir est idéal. Cela finit bien la semaine.

Monique de T.

Faire le Camino Frances avec confiance

Lorsque j’ai commencé à chercher sur internet des informations pour partir faire le Camino Frances, j’ai vu que la Tienda donnait des conférences sur le sujet, je me suis inscrite une première fois et ensuite ont suivi plusieurs conférences qui répondaient très bien à toutes mes questions. J’ai aussi trouvé tout ce qu’il me fallait concernant l’équipement accompagné de judicieux conseils. Le personnel expérimenté est toujours disponible à répondre à nos questions qui sont nombreuses pour qui veux bien vivre cette magnifique expérience. Je pars le 20 avril 2017 faire le Camino Frances avec confiance et un sac à dos des plus  léger grâce à tous les bons conseils du personnel du Centre La Tienda…MERCI à vous….

Nicole B.

le Chemin est pour tous

Je suis en préparation mais peux témoigner que c’est au fil des activités que je me suis laissée imprégner et ai reçu la tape dans le dos où j’ai compris que le Chemin est pour tous, du moment où on en rêve, on se réveille et on part.

Denise F.

Enfin… la bonne boutique

J’ai enfin trouvé la bonne boutique pour m’aider à préparer ce projet. Merci à toute la équipe.  Vous êtes formidables.

Serge.  Québec

Ma petite tranche de vie… jusqu’à Saint-Jacques

Bonjour,
 
Suite à la conférence de Camille Chai au centre La Tienda, j’ai eu la joie de rencontrer Anne et je lui ai raconté mon histoire. Elle m’a convaincu de faire un témoignage pour inspirer les gens qui remettent à demain de faire le chemin de Compostelle. Voici donc mon histoire.
 
Le 19 novembre 2013, à l’âge de 37 ans, j’ai reçu un diagnostic de myélome multiple : le cancer de la moelle osseuse. Ce type de cancer assèche la moelle osseuse, fragilise les os et occasionne des micro fractures. J’avais des douleurs osseuses depuis plus d’un mois et à la veille de mon diagnostic, j’ai eu une fracture au bassin qui m’a empêché de me lever du lit durant 2 jours. J’ai dû porter un carcan durant plusieurs mois et marcher avec une marchette car j’avais des fractures multiples au dos et aux hanches. J’ai été hospitalisé durant 1 mois car je n’avais pas assez de force et ma formule sanguine n’était pas très belle : plaquette, globules blanches et rouges étaient au plus bas.
Au mois de mai 2014, j’ai reçu une autogreffe de cellules souches. Bien entendu j’ai reçu une bonne dose de chimio qui a complètement détruit mon système immunitaire et par la suite ils m’ont redonné mes cellules souches qui ont été « nettoyées » auparavant. En moins de 2 semaines j’étais sortie de l’hôpital et ce à la grande surprise des médecins car je n’ai eu aucune complication, fièvre ou infections.
 
En septembre 2014 mon frère m’a fait don de ses cellules souches (mini allogreffe apparenté) car c’était le seul « remède » pour moi d’avoir enfin une rémission. Encore une fois, j’ai reçu de la chimio qui a détruit à moitié mon système immunitaire afin que les cellules souches de mon frère prennent place et détruise mon autre moitié. Le tout s’est bien passé encore une fois. Au mois de février suivant, le médecin m’a annoncé qu’il n’y avait plus aucune trace de la maladie! Wow! Le pire est enfin derrière…et non… Novembre 2015, je reçois un appel du médecin et elle m’annonce que la maladie est de retour. Heureusement un médicament est disponible pour les gens qui ont reçu une allogreffe, je le débute dès le mois de décembre. Horreur! Je fais une réaction allergique à ce médicament. Durant quelques semaines j’ai dû prendre des anti allergènes en faisant une pause de ce médicament. Après la période des fêtes, j’ai repris le médicament et tout s’est bien passée. Depuis, les traces de la maladie diminuent de mois en mois. Je ne rêve qu’au jour où le médecin me dira que la maladie est enfin disparue.
 
Au mois de mai 2016, j’ai décidé de réaliser un de mes rêves : aller en France et marcher sur le chemin de Compostelle. J’ai fait une tonne de lecture sur les choses à apporter dans son sac, les différents chemins que nous pouvons marcher, le prix des gites, le transport, etc. Mon choix s’arrête sur le GR-65 en France car il passe dans la ville de Cahors (là où mes vins préférés sont cultivés). Une amie me fait part qu’il y a une boutique à Verdun qui donne des informations sur le chemin. En moins de deux, je vais sur le site internet et je réserve une heure pour la formation sur le sac à dos. Wow et rewow! Merci un million de fois au centre la Tienda. Suite à cette merveilleuse formation et aux conseils précieux qu’ils m’ont donnés, je suis prête à partir.
 
Juin 2016: c’est un départ pour la grande aventure! Je pars seule avec mon sac à dos et… presque 1 livre de médicaments. Je suis partie du Puy-en-Velay et j’ai terminé mon périple à Cahors; ±350 km de marche en 17 jours de marche. Je pourrais vous en parler durant des heures de tout ce que j’ai pu vivre là-bas mais la meilleure façon de le savoir est d’y aller par vous-même. Si vous avez la moindre intention de faire ce voyage, je vous conseille de le faire immédiatement. Il y a pleins de raison de ne pas faire mais encore plus d’y aller. Les rencontres que vous allez y faire, les paysages, la paix intérieur, l’architecture des immeubles, les rires et les pleurs vous rendront différents. Que vous soyez en super forme ou pas, chacun y va à son rythme et avec les capacités que la personne possède. Le soir vous allez retrouver les gens de toute façon car tout le monde s’attend au prochain village pour partager un bon souper bien mérité. Je ne dis pas que le chemin se fait facilement et sans douleur : j’ai eu des problèmes avec mes genoux et certaines étapes n’étaient pas évidentes car il y avait de bons dénivelés, mais le plus important c’est que je l’ai fait! J’arrivais toujours dans les dernières car je prenais mon temps et je prenais souvent des pauses : est-ce important? Non, car je le faisais pour moi et je voulais profiter du moment présent.
 
Voilà! C’est ma petite tranche de vie que je voulais partager avec vous pour vous inspirer et vous donner l’envie de faire le chemin de Compostelle, quel que soit la partie du chemin que vous avez envie de marcher. Je pense déjà à mon prochain départ qui j’espère sera l’année prochaine.

Mélanie St-Jacques.

J’ai assisté à une formation sac à dos

Bonjour,
 
J’ai assisté à une formation sac à dos cette semaine, j’ai adoré.  Je pense que c’est un essentiel avant de s’aventurer. La formation ne tenait pas seulement sur un sac ou un bagage, mais à tout ce qui entoure l’expérience de la marche en soi.
 
Savoir les meilleurs souliers, les bâtons (est-ce nécessaire, pourquoi), la qualité des produits, la légèreté, tout ça pour vivre une vraie expérience enrichissante et nourrissante.
 
Surtout, je suis ravie du service des humains qui m’ont acceuillis et partager l’information.
 
Merci pour tout.
 
À bientôt.
 
Mme Monic C…

 

Un voyage à l’intérieur de soi

« Un voyage de rencontres, de découvertes, de belle nature. Des jours à marcher, à s’imprégner de beauté, de partages. Vivre au rythme d’une belle nature, un voyage à la découverte d’un autre rythme, un voyage à l’intérieur de soi.« 

M. L. (Voyage 2016)

Le dépassement dans la joie

« Le chemin c’est la déstabilisation de son quotidien, le dépassement dans la joie, les défis de la marche, le dépaysement magnifique, la découverte de l’autre et les délices gourmands de la Galice! »

J. L. (Voyage 2016)

Changer de rythme de vie en marchant à ma propre cadence

« Le chemin portugais jusqu’à Santiago a été pour moi l’occasion de changer de rythme de vie en marchant à ma propre cadence quotidiennement dans la nature, d’admirer de magnifiques paysages toujours différents et de faire la connaissance de gens forts sympathiques. À cela s’ajoute le dépassement de moi-même qui s’est fait par la réalisation de ce beau rêve qu’était celui de faire le chemin de Compostelle au moins une fois dans ma vie. »

M. D. (Voyage 2016)

Merveilleux voyage sur le chemin Portugais septembre 2016

Le chemin nous fait vivre des moments inoubliables; l’amitié, la liberté, les villages, la gastronomie, les sentiers, la mer, MUXIA…

Difficile de décrire toutes les émotions vécues durant ce voyage il faut le vivre.
Tout ça ce réalise grâce à la passion d’Anne pour le chemin, les marcheur et l’Espagne.

Le meilleur du voyage est à découvrir à chaque jour.

Merci à Anne et à la Tienda pour ce voyage et à bientôt pour un autre chemin.
L. P. (Voyage 2016)

Un périple absolument extraordinaire

Bonjour Jonathan,

Nous avons fait affaire avec toi cette été afin de préparer notre voyage Camihno de Porto à Santiago, ma fille Alexe (16 ans) et moi.

Je voulais t’indiquer que nous avons vécu un périple absolument extraordinaire, vraiment fantastique.

Vivre cette aventure avec ma fille fut évidemment inouï, mais les paysages fantastiques, les rencontres vraiment sympas avec d’autres pèlerins et l’accueil chaleureux des portugais et espagnols ont vraiment contribué au succès de ce voyage.

Merci de nous avoir aidé à concrétiser ce rêve.

Merci encore pour ton aide Jonathan, ce fut fort apprécié.

Merci et bonne journée / Thank you and have a nice day,

🙂

Marie-Élaine H

TÉMOIGNAGE D’UNE MIRACULÉE | Lyse L.

« Bonjour à tous et toutes et particulièrement à ceux et celles qui craignent que le chemin de Compostelle ne soit pas à leur portée à cause de leur âge, leur santé ou de leur poids.

En décembre 2014, suite à l’annonce d’une petite masse à mon sein gauche, je passe une série de tests et finis par rencontrer une chirurgienne et un oncologue. 

Travaillant depuis plus de 30 ans  en soins palliatifs, mon réflexe a été de faire une mise à jour de ma liste d’essentiels à réaliser.  Au printemps 2015, en attendant des développements suite à ces examens, j’ai  réalisé que je reportais depuis 30 ans, pour toutes sortes de très très bonnes raisons, le projet d’aller marcher le chemin de Compostelle. 

Après avoir pleuré et pesté contre la vie et après avoir fait face à mes peurs, j’ai pris mon courage et  je me suis rendue au Centre La Tienda d’ici à Compostelle  afin de me renseigner sur le chemin. J’ai été accueillie par Anne qui a su répondre à toutes mes questions et qui m’a expliqué le quotidien d’une pèlerine. Elle m’a donné des conseils afin que je sois bien préparée à marcher les 15 km  par jour (le minimum à rencontrer pour s’assurer une auberge). Anne a su trouver les mots pour me rassurer à propos des hébergements, des repas etc…,  sans douter un instant que je pourrais le réaliser… et ce, malgré le fait que j’avais 56 ans et que je pesais 312 livres. 

En avril, avec l’arrivée du printemps après avoir analysé le parcours plusieurs fois, consulté quelques guides et surtout après avoir fait le point avec moi-même,  j’ai suivi le conseil qu’ Anne m’a donné : le chemin se fait un pas à la fois. J’ai dès lors acheté une bonne paire de souliers et des bâtons de marche et j’ai commencé à marcher d’un banc de parc à un autre, et en quelques semaines j’ai été en mesure de marcher 1, 2, 3, 5, 8  et 15 tours de mon parc de quartier et au début juillet, le presque qu’impossible se réalisa, c’est à dire que j’ai été capable de marcher 15 km, 7 jours consécutifs ! 

Fière de mon exploit, me revoilà, à la boutique pour acheter mon équipement tout en téléphonant mon agence de voyage afin de réserver mon billet d’avion pour l’Espagne via Paris. (La Tienda ne détenait pas encore à cette époque le permis de grossiste en voyage.) Ma fille chérie est venue me reconduire en Europe et nous avons visité Paris ensemble. J’ai eu, dans la même occasion, l’immense bonheur de la voir découvrir Paris et après, les yeux pleins de larmes, je l’ai reconduite à son avion pour Montréal et j’ai pris le train vers St-Jean-Pied-de-Port.

Trois jours avant mon départ, mon oncologue me confirme le diagnostic de cancer  et m’indique qu’elle ne pourra pas m’opérer avant la mi octobre. Je lui explique mon projet  de marche et elle m’encourage à aller de l’avant. Suivant les instructions de l’oncologie  je suis partie avec un petit surplus de bagages : flacons d’hormones afin de ralentir la multiplication des cellules cancéreuses, des anti-nausées, anti-constipation et des anti-diarrhées comme il disait juste au cas de …, et une série d’autres petites bouteilles juste au cas où…

Respectant la demande de mon conjoint je lui ai promis de faire un face-time par jour afin de le rassurer que tout est Ok et rassurant mes enfants que je serais extrêmement prudente à tout moment.

Je suis partie en me promettant de faire un pas à la fois, de me respecter et surtout de permettre au chemin de prendre soin de moi. 

J’ai …

  • marché 6 semaines;
  • fait de merveilleuses rencontres;
  • eu des discussions avec les gens en provenance de tous les continents;
  • couchée tôt, levée tôt, afin de pouvoir marcher tout en évitant le soleil et la chaleur et ainsi limiter les effets secondaires de ma pharmacologie;
  • appris à respecter mon rythme de tortue et à prendre soin de mes pieds comme jamais dans ma vie;
  • douté que je réussirais, j’ai pleuré, ri, prié, chanté, dansé le chemin;
  • reçu tellement… tellement : des aubergistes, des espagnols rencontrés, des pèlerins, d’un de mes frères qui est venu marché les derniers 100 km à mes cotés, de la nature, des lieux historiques visités, du chemin, des sentiers, des arbres…de la vie;
  • ré – appris à faire confiance à la vie et renouveler avec une phrase qui m’habitait depuis longtemps : pour le meilleur et le plus élevé.
  • j’ai marché 680 km du chemin car j’ai dû contourner les plus hauts monts afin de respecter ma condition;
  • j’ai perdu 65 livres.

Je suis revenue, j’ai été opéré, j’ai eu une multitude de complications  et ma chirurgienne et mon oncologue m’ont félicitée d’avoir oser marcher, tant ici qu’en Espagne. 

Après avoir récupérée,  en mai 2015 j’ai repris mes bâtons de marche et recommencé à marcher, 1 parc, 2 parcs, 5, 6 …12 …15 parcs et perdu du poids peu à peu.

Le 2 septembre 2015, je reviens de marcher toute essoufflée, inquiet mon conjoint m’amène voir notre médecin de famille : il m’examine et nous ordonne de nous rendre directement à l’urgence de l’hôpital le plus près. Il n’y a pas un moment à perdre. Après une nuit en observation avec oxygène, deux  arrêts cardiaques, 9 heures d’opération, un changement de valve, trois pontages plus un ventricule déchiré à réparer… je survie.  

Il s’en suit un mois  aux soins intensifs et ce afin de permettre à mon corps de récupérer et de quelques jours en soins intermédiaires qui seront suivis d’un séjour en centre de réadaptation pour réapprendre  à m’asseoir, me lever, marcher, monter les marches. 

En novembre, je retourne enfin à la maison.

Après quelques jours à la maison, en pleine nuit, je suis réveillée par une douleur :  mon ventre est en feu … vite, mon amoureux me ramène à l’urgence. Diagnostic : perforation du colon qui commande une chirurgie. Je me retrouve une autre fois aux soins intensifs, faisant face à une autre réalité: une stomie.

Anne, je te raconte tout cela car malgré ce récit, je crois sincèrement au meilleur et au plus élevé et que notre rencontre à la boutique en est la preuve, à mes yeux.  

Lors de leurs tournées,  j’ai demandé aux  médecins qui ont fait les suivis de mes traitements, qui ont effectué mes chirurgies et les suivis post-opératoires : « Docteur est-ce que j’ai trop marché? Est-ce que j’ai exagéré sur ma mise en forme et ma perte de poids ? » 

Et leurs réponses ont été unanimes: 

« Madame, que vous soyez encore parmi nous est un miracle : la marche ne vous a pas nuit, elle vous a sauvé la vie ! Vous vous en êtes sortie parce ce que vous avez marché. Vous étiez en forme pour faire face, entre autre à l’hérédité. 

Le fait que vous ayez marché en attendant votre chirurgie mammaire vous a permis de vivre l’attente de l’opération, tout en perdant du poids et surtout en cultivant votre moral. Bien que vous ayez eu des complications post-opératoires, vous avez passé au travers avec détermination,  une journée à la fois.

Il y a dans votre famille des antécédents de cancer et de problèmes cardiaques, vous avez en quelques mois dû faire face aux deux, en les prenant, un après l’autre, et en plus  vous avez été capable de récupérer en quelques mois, de deux opérations majeures et tout cela parce que vous étiez en forme. Oui vous étiez et êtes encore en forme grâce à la marche. Vous en êtes sortie sans diabète, sans cholestérol, sans perte cognitif et avec la fonction rénale qui a été fortement sollicitée. La marche vous a sauvé ! »

Alors, chère Anne, je tiens à te remercier d’avoir vu en moi le désir ardent de marcher Compostelle, d’avoir cru en mon potentiel de pèlerine malgré mon surpoids et mon âge. Merci de m’avoir si bien guidée. Ta boutique est plus qu’un lieu offrant des articles pour la marche …c’est un lieu célébrant la vie, un pas à la fois, un lieu de rencontre avec soi et les autres … merci à toi et aux personnes qui t’entourent d’être qui vous êtes, et de rayonner.

En passant,  j’ai repris mes marches et mes muscles qui avaient perdu leur tonus se raffermissent. Et encore pour le meilleur et le plus élevé, je fais un pas à la fois, un parc à la fois. Je continue à perdre, peu à peu du poids. 

Hier, j’ai réussi à marcher 12 km tranquillement pas vite avec le support d’une marchette ce qui me permet de m’asseoir à l’ombre et de profiter du moment  tout en respectant mon rythme de tortue. Le chemin est plus important que la destination et comme la personne qui a signé ma Compostella à St-Jacques m’a dit : « le chemin ne fait que commencer, buen camino señora! »

Sincèrement,

Lyse Lussier


COMMENTAIRES

Vous aimeriez réagir à ce commentaire, ou aimeriez partager le vôtre afin d’encourager des personnes à entreprendre un chemin de Compostelle.  Vous savez, vos mots portent très très très loin l’espoir de ceux et celles qui hésitent à se donner le droit, l’opportunité, le temps, le rêve…. de partir marcher !

Écrivez-nous à:   commentaires@centrelatienda.com et mentionnez si nous pouvons y ajouter ou non…  votre nom !


Note :  Madame Lussier a toujours d’extraordinaires projets.  Elle est venue dernièrement me rencontrer pour me proposer d’organiser à La Tienda des ateliers de mandalas de sable qu’elle maitrise depuis plusieurs années.  Étant fervente de la beauté de cette forme de médiation… j’ai tout de suite accepté.

Puisqu’il s’agit d’une organisation « matérielle et physique » particulière, et vu l’espace nécessaire, nous sommes à planifier la logistique de ce genre d’atelier à La Tienda qui j’espère sincèrement, saura vous plaire.

Un autre magnifique projet pour vous faire du bien et ainsi contribuer à devenir des artisans et artisanes de la paix dans le monde !

(photo Internet : source :  http://voyagerloin.com/culture/art-en-voyage/les-mandalas-tibetains-instant-demerveillement-leurs-destructions/)

Merci pour tous les bons conseils

Je ne vis pas de conditions extrêmes comme ceux qui font le chemin de Compostelle mais je peux vous dire que les vêtements que j’ai acheté chez vous me servent vraiment bien.
Je les porte à tous les jours et c’est le confort total.  Je n’ai aucun regret d’avoir investi dans ces achats.

Et à tous: Que le voyage continue!!!!

Diane

 

Découverte

« Ce qui résume mon expérience sur le  chemin Portuguais serait « découverte »… sur plusieurs plans :

  • géographique,
  • gastronomique,
  • historique,
  • social,
  • personnel et
  • intérieur.

Et reconnaissance aussi, pour cette belle aventure ! »

L. M. (Voyage 2015)

Le dépassement de soi

« Pour moi, ce fut le dépassement de soi qui m’a le plus affecté.

Il y avait une belle atmosphère de sociabilité et d’entraide sur le chemin et ça m’a permis de m’ouvrir plus aux gens que d’habitude. »

D. L. (Voyage 2015)

Penser à soi, marcher sans se soucier de rien

« Un beau voyage, dans la simplicité et la beauté.  Ce fut en même temps un défi et un grand plaisir que d’aller faire ce voyage.  Dans la simplicité, car on n’a qu’à penser à soi, marcher sans se soucier de rien.  Dans le plaisir, car les paysages sont splendides et de gens sont merveilleux.  

Aussi, être bien préparé fait toute la différence.  

Merci à La Tienda pour ce merveilleux voyage! »

S. D. (Voyage 2014)

Lise L. | Merci pour tous les bons conseil…

Merci pour tous les bons conseils et surtout l’équipment. Mon chemin se porte bien grâce à votre belle équipe très professionnelle !

Merci,

Lise L. – Le 30 août 2014

20140827_084529  received_m_mid_1409411035139_c9f6f7d62311c77977_1

la France connaît « La Tienda »…

Envoyé de mon iPod le 2 août 2014 | 01:01:45 UTC−4

Bonjour Anne,

Arrivé le Puy-En-Velay 26 juil ,marche depuis le 28 juil rendu aux Estrets aujourd’hui direction Aumont Aubrac 22.5 km.111 km depuis le début. J’augmenterai la cadence à partir du 12 août. Super de beau voyage, belles rencontres, les québécois sont très appréciés. À Saugues, au gîte à la croisée des chemins, les hospitaliers Patrick et Catherine Edon ont mentionné que la France connaît la boutique « La Tienda ». À la table , on était 6 et on a parlé de toi. Génial, tu es populaire, c’est chouette.

Bonne journée.

Ton ami Benoit

L. B. | Si j’avais su…

Je n’étais pas préparé à ca. Je m’étais pourtant entrainée avec mon sac et mes 8 kilos, incluant l’eau. J’avais bien regardé le trajet de St-Jean Pied de Port jusqu’à Santiago, estimé mes capacités, je marche beaucoup et depuis tellement longtemps c’est naturel pour moi. Je savais que la route pouvait être spectaculaire par moment, difficile à certaines occasions, solitaire par choix ou par obligation mais je ne m’étais pas attendu à ca. Je m’attendais à ce qu’on y parle toutes les langues, qu’on y vienne de partout, que certains relèvent un défi encore plus extraordinaire que le mien, partant de chez eux en Hollande, Belgique, Allemagne, Suisse, Italie, centre ou nord de la France, faisant des trajets totalisant plus de 2000, 3000, 4000km et même jusqu’à 8000km pour ceux qui retournent à la maison par le même « camino ». Je m’attendais à rire mais aussi à pleurer à l’occasion, à vouloir abandonner et à vouloir en faire plus mais je ne m’attendais surtout pas à ca.

Je m’attendais à la douleur et aux ampoules, à « casser » au troisième jour, mais je ne m’attendais pas à ce que le pharmacien le plus proche devienne mon meilleur ami, à avoir une trousse de premier soin qui pèse plus que tous que mes pantalons et t-shirts réunis, à devenir obsédée du poids (et pas le mien pour une fois) au point d’en jeter mes bas de pantalons et couper la bout de corde qui dépasse de ma coquille.

Je croyais être préparée à tout mais je ne m’attendais surtout pas à retrouver la petite fille oubliée au fond de moi, retrouver l’étudiante qui voyage avec son « back pack », sans responsabilité, sans agenda, sans être pressée. Je ne m’attendais pas, alors que les kilomètres défilaient sous mes pieds à sentir ce besoin, cette énorme addiction grandir jour après jour et avec elle cette CERTIDUDE que je retournerai sur le CAMINO. Parce que le camino m’a fait un cadeau improbable et inestimable.  Avec lui j’ai retrouvé l’INSOUCIANCE, cette insouciance qui m’a été volé lors de mon premier diagnostique de cancer. Si j’avais su…

J’y serais allée bien avant.

L. B., le 6 juillet 2014

Les fous rires font aussi grandir

 » Les fous rires font aussi grandir! « 

J. G. (Voyage 2014)