Guide du sentier cathare | Bruno Valcke

Jean-Pierre Siréjol (Photographe), Béatrice Chupin (Photographe), Philippe Valentin (Cartographe), Collectif
RANDO EDITIONS – PARU LE : 12/03/2016

Le Sentier Cathare : une continuité de chemins et de pistes pour aller à pied, en douze étapes (que l’on suive la variante Nord ou bien celle du Sud, chacune de quatre étapes), de la Méditerranée à Foix, sur la rivière Ariège, en passant de château en château. Aguilar, Padern, Quéribus, Peyrepertuse, Puilaurens, Puivert, Montségur, Roquefixade : autant de noms pour dire l’hérésie cathare, autant de lieux pour interroger la mémoire d’une dramatique et sublime aventure, autant d’éminences vers lesquelles diriger ses pas et où accorder ses rêves à la vie qui passe.
Des Corbières dardées de soleil au piémont des montagnes d’Ariège en passant par la vallée de l’Aude et le plateau de Sault, ce guide permet la libre découverte d’un patrimoine et de panoramas d’exception. Livre des pays et de l’histoire – confondus -, des citadelles, des vignes et des villages, cet ouvrage pratique décrit des sentiers bien terrestres, propose le gîte et le couvert en des lieux goûteux tout en ouvrant à des horizons plus spirituels.

 

Chemin du Piémont pyrénéen & route des abbayes de l’Aude | Olivier Guix

Au départ de Gruissan, sur ta Méditerranée, et se rendant jusqu’à Hendaye, au bord de l’Atlantique, une traversée en toutes saisons des Pyrénées en 36 étapes combinables (de 11 à 25 km), composant des entités assez homogènes (8 « tronçons » de 58 à 98 km). D’inspiration jacquaire (abondantes notices patrimoniales à l’appui), ce chemin se déroule en balcon sur ta cordillère, traversant Carcassonne, Mirepoix, Pamiers, Saint-Lizier, le col du Portet d’Aspet, Saint-Bertrand-de-Comminges, Bagnères-de-Bigorre, Lourdes, Oloron-Sainte-Marie, Saint-Jean-Pied-de-Port.

Dès l’étape 2, en 8 étapes, une « route des abbayes de l’Aude » (Lagrasse, Rieunette, Saint-Hilaire…) permet de rallier Mirepoix, pour qui veut éviter » Carcassonne et choisir la solitude du pèlerin. Le chemin décrit dans ce guide s’inspire du GR 78 (partie centrale), mais s’en écarte librement au gré de l’inspiration et de la sensibilité de l’auteur.

 

Biographie d’Olivier Guix

Olivier Guix, jeune ingénieur en rupture de bureau d’études, est devenu accompagnateur en montagne pour le plus grand profit des randonneurs au long cours qui trouveront dans son ouvrage un descriptif précis d’une grande traversée est-ouest praticable par tous. Une aubaine à la fois pour les jacquaires et pour les amoureux inconditionnels des Pyrénées, côté nature et côté patrimoine…

Le Pays Carcassonnais… à pied : 32 promenades & randonnées

Avec en son coeur l’impressionnante Cité médiévale de Carcassonne, irrigué d’ouest en est par le canal du Midi, deux sites inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, le Pays Carcassonnais offre mille visages aux amateurs de randonnée. Des châtaigneraies de la Montagne noire, premier contrefort du Massif central, au Signal d’Alaric qui domine la plaine de l’Aude et les Corbières, le randonneur chemine entre vent d’est et vent d’ouest au coeur d’un pays chargé d’Histoire. Châteaux vertigineux ou paisibles abbayes, garrigues odorantes ou coteaux viticoles, parcourir le Pays Carcassonnais c’est aussi aller à la rencontre des « Gens d’ici », de ceux qui font et refont l’Histoire autour d’une dégustation de vin, de miel, de truffe, de tout ce qui fait la saveur de l’Aude, Pays Cathare.

Guide Secret de Compostelle | par Olivier Mignon

Une découverte insolite des chemins de Compostelle avec les lieux insolites et les légendes et miracles qui s’y rapportent. Le guide est façonné à l’ancienne : couverture cartonnée, papier ivoire ; une riche iconographie composée de gravures et de tableaux.

L’ouvrage permet de découvrir l’histoire surprenante de l’apôtre Jacques et de sa tombe. Il permet de suivre les principaux chemins qui sillonnent la France et l’Espagne à la rencontre des grands sanctuaires jalonnant le parcours, mais aussi des lieux méconnus, insolites ou disparus prévus pour l’accueil et la dévotion des Jacquets. Lire les histoires, les légendes et les miracles survenus le long de la route ou encore les récits des pèlerins qui, confrontés aux passeurs, coquillards et autres écorcheurs, témoignent de leurs peines pour rejoindre le «champ de l’étoile».

Voyage avec un âne dans les Cévennes | Robert Louis Stevenson

Ce roman est le compte rendu à la fois nostalgique et espiègle de la randonnée qu’effectua Stevenson avec une ânesse obstinée dans les Cévennes en 1878. Tandis que l’animal réinvente, à mesure de sa fantaisie, le chemin du voyage, son maître se prend peu à peu aux joies de l’errance. Eloge de la lenteur et du goût pour l’inutile, Voyage avec un âne dans les Cévennes nous invite « à voir le monde comme une bohème non pas vraiment raffinée, mais glorifiée et pacifiée » (Henry James).

BIOGRAPHIE

Robert Louis Stevenson (1850-1894) est né à Édimbourg, en Écosse.
Ayant reçu une éducation presbytérienne, il s’émancipe dès l’âge de dix-sept ans en entrant à l’université et mène une vie bohème. Il se consacre alors à l’écriture et au voyage. Il est l’auteur de nombreux romans dont L’Île au trésor, Voyage avec un âne dans les Cévennes ou encore ce chef-d’oeuvre : L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M Hyde. Il meurt à Apia, dans l’île d’Upolu (Océanie). Cet auteur majeur du XIXe siècle a su enchanter petits et grands lecteurs.
Michel Le Bris, romancier et créateur du festival  » Étonnants Voyageurs « , est un spécialiste mondialement reconnu de Stevenson, auquel il a consacré une monumentale biographie, Les années bohémiennes.

Miam Miam Dodo – Saint-Jacques de Compostelle | 2016

Chemin de Compostelle du Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port

Les topo-guides existants, s’ils possèdent une partie historique et descriptive très bien documentée, sont toujours en retard par rapport à l’infrastructure du chemin, et donnent peu de détails sur le prix des hébergements. D’autre part, ils ne donnent la plupart du temps que les services situés sur le chemin lui-même.

Cet ouvrage regroupe l’ensemble des intervenants offrant accueil, hébergement, ravitaillement et autres services sur le chemin entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Santiago, sous un poids calculé au plus juste (on essaie de rester tout près des 200 g en pages utiles).

Chaque service est détaillé au niveau des possibilités et des tarifs. Ces précisions éviteront au randonneur de perdre du temps en se présentant à la porte des hôtelleries dont les tarifs ne sont pas en accord avec son budget.

Dans le miam-miam-dodo, nous avons également indiqué d’autres hébergements ou services, situés à quelque distance du chemin (5 km maximum), quand ceux-ci présentent un intérêt particulier pour le pèlerin. Ainsi le cycliste, pour lequel cinq kilomètres sont peu de choses, ou encore le marcheur prévoyant, pourront faire un léger détour pour se diriger vers l’hébergement de leur choix.
Ami pèlerin, bon voyage !

Format : 21 x 13.5 cm ; 240g ; cartes et illustrations en couleur ; broché.

Édition 2016

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, France et Espagne

par Hugues Derouard, Edurne Baz, Virginia Uzal

Éditions Lonely Planet 2015

Et aussi…

  • Un plan pour chacune des principales villes
  • Les meilleurs hébergements sélectionnés par nos auteurs
  • Une description des paysages et du chemin à parcourir entre les différentes étapes
  • Des pages et des encadrés thématiques sur la gastronomie, l’artisanat, l’histoire…
  • Carte détachable incluse

Miam-Miam-Dodo | Voie de Vézelay / Saint-Jean-Pied-de-Port

Branche de Bourges
Branche de Nevers
Branche de Bergerac

Saint Jacques de Compostelle
par Josette Chevolleau et Jacques Clouteau

Le miam-miam-dodo de la voie de Vézelay décrit l’itinéraire historique promu par l’association des Amis de Saint-Jacques de la Voie de Vézelay, entre Vézelay et Saint-Jean-Pied-de-Port. Il propose les deux branches nord (par Bourges) et sud (par Nevers), ainsi que la variante Périgueux-Bergerac.

Dans un fuseau de 5 kilomètres de part et d’autre du chemin, entre Vézelay et Saint-Jean-Pied-de-Port, tout a été répertorié : accueils religieux et pèlerins, hôtels, gîtes d’étape, chambre d’hôtes, campings, cafés, restaurants, postes, boulangeries, épiceries, charcuteries, pharmacies, banques, etc… Prix et conditions sont précisés, afin que le pèlerin sache exactement où il pose son sac, et qu’il ait le choix de ses hébergements en fonction de ses convictions, de ses goûts et de son budget.

Ami pèlerin, bon voyage !


Date de parution : 10/02/2015
Editeur : Vieux Crayon
Collection : Miam Miam Dodo
ISBN : 978-2-916446-48-6

Petit Futé | Chemins de Compostelle – Camino Francés & Camino del Norte

Ce guide décrit les différentes étapes menant à Saint-Jacques de Compostelle selon deux itinéraires partant du nord de l’Espagne, Camino Francés & Camino del Norte.

Avec des informations culturelles et historiques sur la région ainsi que des renseignements pratiques pour organiser son séjour et son pélerinage.

De Paris à Vezelay

Depuis Notre-Dame et la Tour Saint-Jacques au c?ur de Paris, ce guide vous propose de rejoindre la « colline éternelle » de Vézelay et la basilique Sainte-Madeleine, toutes deux classées au patrimoine mondial de l?UNESCO, et point de ralliement de nombreux pèlerins en route vers Compostelle. De là, vous aurez la possibilité de vous rendre au Puy-en-Velay (à 480 km de Vézelay) ou à Saint-Jean-Pied-de-Port par la via lemovicensis (884 km par Bourges ou 920 km par Nevers). Le parcours proposé entre Paris et Vézelay vous fait quitter progressivement la ville pour un voyage en pleine nature, dans des paysages variés. Vous longerez la vallée de l?Yonne, traverserez les riches coteaux de l?Auxerrois, plantés de vignes et d?arbres fruitiers, pour atteindre les collines boisées de Vézelay, aux portes du Morvan. Au plaisir de la marche s?ajoutera celui de la gastronomie et des bons vins, car c?est la Bourgogne ! Ce livre vous prépare à partir au loin et vous donne les conseils de pèlerins aguerris ayant parcouru tous les chemins de Compostelle et partageant avec vous leurs expériences, du contenu du sac aux hébergements, avec des cartes très détaillées à chaque éventuelle difficulté, des conseils qui évitent des ennuis de santé et de sécurité, etc. L?Association « Pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle » est née de l?idée de partage et de transmission des savoirs de marcheurs au long cours partis sur tous les chemins européens de Saint-Jacques de Compostelle. Elle s?est donné pour règle de ne pas faire de bénéfices et offre ses services gratuitement comme il se doit sur le chemin entre pèlerins. Ses membres sont tous des jacquets, c?est-à-dire ayant fait au moins une fois un chemin de Saint-Jacques.

Édition : Lepere

Année : 2013

Sur les chemins du Tro-Breiz, le tour de la Bretagne

Dol-de-Bretagne, Vannes, Quimper, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier, Saint-Brieuc, Saint-Malo

par François Lepère, Gaële de La Brosse, Ronan Perennou

Guide pratique sur les Chemins du Tro-Breiz.

Parcours historiques au coeur de la Bretagne traditionnelle, permettant de visiter les sept saints fondateurs de la région. Le guide propose un carnet de route détaillé, des cartes topographies, la liste des hébergements, des notices culturelles et historiques et des conseils sur le matériel à emporter.

Edition Lepère

Année : 2011

Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle | Georges Courtès

Ce livre nous emmène sur les traces des pèlerins qui, depuis le IXe siècle, se rassemblent – en Arles, au Puy, à Paris ou Tours, et Vézelay – et traversent la France et l’Espagne à pied pour rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle. Conques, Moissac, Rocamadour, Saint-Guilhem-le-Désert, Toulouse, Saint-Bertrand-de-Comminges, Saint-Léonard-de-Noblat, Périgueux, Saintes, Bordeaux, Roncevaux, Burgos, Leon, autant de villes et de villages, d’abbayes, églises ou chapelles, monuments humbles ou prestigieux, chargés d’histoire.

Chaque étape est ici détaillée et accompagnée de photographies des édifices et des paysages traversés.

Miam Miam Dodo – Saint-Jacques de Compostelle Gr 653

d’Arles au col du Somport + le camino aragonés du col du Somport à Puente la Reina (Navarra)

Édition 2014-2015

Mireille Retail et Marie-Virginie Cambriels

Le chemin de Stevenson, sur les pas de l’écrivain du Velay aux Cévennes

Le chemin de Stevenson, sur les pas de l’écrivain du Velay aux Cévennes – Le Puy-en-Velay, Langogne, Mont Lozère, Florac, Saint-Jean-du-Gard

par François Lepère, Céline Heckmann, Yvette Terrien

En 1878, Robert Louis Stevenson a 28 ans et arrive à un tournant dans sa vie : il est assailli de doutes sur sa vocation d’écrivain ; Fanny Osbourne, la femme de sa vie, vient de le quitter et d’embarquer pour les Etats-Unis… Pour prendre du recul, il se retire au Monastier-sur-Gazeille, dans le Velay, avant de partir à pied avec pour seule compagne une ânesse nommée Modestine. Ce périple donnera naissance au fameux récit intitulé Voyage avec un âne dans les Cévennes.
Nous vous proposons de marcher sur les pas de l’écrivain, du Velay aux Cévennes, en passant par l’âpre Gévaudan et le Mont Lozère. Résultat d’un travail minutieux, ce guide présente pas à pas cet itinéraire qui relie le Velay, pays de sources et de vallées profondes, aux Cévennes, contrée des rebelles camisards. Itinéraire précis, cartes topographiques, liste des hébergements (dont ceux qui peuvent recevoir les ânes), astuces, notices culturelles et extraits des impressions de voyage de Stevenson : ce guide est conçu pour vous faciliter la route et vous rendre le voyage agréable.

Sur le chemin de st jacques de compostelle – voie des piemonts entre cevennes et pyrenees

par F.LEPERE & Y.TERRIEN

Depuis Montpellier, au pied des Cévennes, à Saint-Jean-Pied-de-Port, avant le franchissement des Pyrénées, ce chemin encore peu connu vous enchantera par la sérénité de ses paysages et la beauté de ses églises, abbayes, châteaux et bastides. Après les âpres garrigues des Minervois, vous monterez dans la pittoresque cité de Carcassonne. Vous entrez alors en pays cathare. Montréal, Fanjeaux, Fenouillet gardent la mémoire des « bonshommes » en quête de pureté, tandis que Pamiers, restée fidèle à l?Église, devint un évêché aux imposants édifices de style toulousain. Le chemin s?élève ensuite avec de beaux points de vue sur de nombreuses vallées: la vie quotidienne est déjà loin derrière vous. Alors seulement, vous serez prêts à entrer dans le cloître de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges, dont les piliers laissent entrevoir les paisibles montagnes environnantes. Puis le chemin continue pour un moment de recueillement dans la foule des pèlerins de Lourdes, avant de redescendre doucement vers les vallées riantes du Pays basque, au pied des Pyrénées et du camino francés.

Vézelay – Le Puy-en-Velay. Itinéraires pour pèlerins et randonneurs à pied

Partir sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, C’est quitter son confort et ses habitudes, C’est affronter les éléments, Découvrir ses limites, Traverser de nouveaux espaces, Admirer de nouveaux monuments. C’est aussi s’ouvrir à de nouvelles cultures, Partager d’autres façons de vivre Au hasard des nombreuses rencontres sur le chemin. C’est encore participer à une grande fraternité, Et mettre ses pas dans ceux de la multitude de pèlerins/Dont la quête, à travers les siècles, a construit ce chemin d’Europe. Nombreuses peuvent être les raisons de prendre son bâton et de partir, mais chacun au bout de la route ne trouvera que ce qu’il porte en lui-même…

Prendre le chemin des étoiles c’est d’abord avoir besoin de se retrouver soi-même. Classé au patrimoine mondial par l’UNESCO en 1998, le chemin vers Saint-Jacques est l’un des plus grands pèlerinages du monde. Fruit d’un travail de plusieurs années, ce guide propose un chemin équipé de gîtes et d’hébergements mais propose aussi des variantes plus courtes, lorsqu’elles permettent d’offrir aux marcheurs un parcours calme et paisible, en pleine nature.

Les Chemins de Saint Jacques en Europe, Cité 4

NOUVELLE ÉDITION – carte

Voies terrestres et maritimes.
Inclus repères évènementiels de l’an 300 à nos jours…

La carte des Chemins de Saint Jacques de Compostelle en Europe, présente dans l’état actuel des recherches et des connaissances historiques, un panorama complet des itinéraires vers Compostelle. Voies du passé ou axes du présent, ce travail nous rappelle que l’histoire des chemins de Saint Jacques de Compostelle s’inscrit dans l’histoire du vieux continent.

Des Pays Baltes à Jérusalem et du nord du Royaume Uni au sud du Portugal, toute cette partie du monde a été parcourue par des pèlerins en route vers Compostelle. La carte est complétée par un abrégé historique. Une chronologie de repères évènementiels, de l’an 300 à nos jours, met en perspective l’évolution des mentalités et des croyances au cours des siècles.

Inclus également dans ce document inédit, le repérage cartographique des 100 principaux pèlerinages et sanctuaires en Europe.

  • EDITEUR : Cité 4
  • ISBN : 978-2-915069-27-3
  • POIDS : 0,105 Kg
  • DIMENSIONS : 1 / 2 750 000

Guide du Puy aux Pyrénées / Jean-Pierre Siréjol

Le Chemin du Puy. La Via Podiensis.

Autrement dit : le chemin de pèlerinage vers Compostelle le plus fréquenté de l’hexagone. Sans doute parce qu’il dispense plus (ou mieux) que les autres une réelle richesse procédant de sa diversité tant géographique que patrimoniale. Parce que la communion avec soi, avec les autres, avec le but – lointain -, avec les éléments, avec l’Histoire y est plus manifeste qu’ailleurs ? A chacun(e) d’y répondre, pas à pas, sur plus de 700 km jusqu’au pied des Pyrénées, à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Et le Chemin ne s’arrête pas là… Ce guide au format poche le propose en 29 étapes passant par Aubrac, Conques, Cahors, Moissac, Aire-sur-l’Adour, s’inspirant du tracé du GR 65 s’en écartant quand l’herbe est plus verte ailleurs – ou le tracé plus direct. Description minutieuse du parcours, cartes et profils d’étape, informations denses sur les hébergements, aide-mémoire historique et patrimonial : tout y est dit de l’essentiel du bagage nécessaire à un bon cheminement.

Le Chemin du Puy va s’ouvrir à vous entre solitude et quête de sens, entre partage et silence, entre effort et recueillement.

Le chemin catalan vers Compostelle – D’Arles à Logroño via le chemin de l’Ebre

Ce guide, proposant aux pèlerins de marcher depuis Arles vers Compostelle, traverse la totalité de la Catalogne (croisant d’abord Narbonne et Perpignan), jusqu’aux rives de l’Ebre, en suivant un chemin balisé, portant officiellement le nom de Chemin Catalan (ou Cami Sant Jaume), puis emprunte le Chemin de l’Ebre, tout aussi officiel et balisé, conduisant à la ville de Logrono, où passe le célèbre Cambio Francès, le chemin des Chemins aboutissant à Compostelle.

Cet itinéraire fut emprunté en son temps par François d’Assise. Nous avons voulu « innover » en imaginant, en début de parcours, un tracé non balisé, hors-piste, longeant au plus près la Méditerranée. Qu’il soit bien dit que la banalisation des chemins jacquaires n’est pas de mise ici. Aventure et incertitude seront compagnes de marche. Etapes longues, hébergements assez peu nombreux, paysages inédits, fréquentation modeste, patrimoine enrichissant.
1000 km de rupture avec l’habitude !

Les routes de Compostelle en France – Volume 2, A la rencontre du patrimoine sur la Via Domitia, le Chemin d’Arles et le Chemin du Vézelay

de Jean-Yves Grégoire

Après des siècles de léthargie et presque d’oubli, les vieux Chemins de Compostelle se sont réveillés. Depuis plus de quinze années, ils répondent à un engouement qui ne se tarit pas et va même s’amplifiant. Le phénomène fascine ! II dérange aussi parce qu’il suscite des interrogations, des remises en cause de nos modes de vie contemporains. Mais pourquoi faudrait-il nécessairement aller à pied à Compostelle ? Aujourd’hui, les pèlerins vont à Rome ou à Jérusalem en utilisant tous les moyens de locomotion.
Alors, pourquoi pas Saint-Jacques ? Pour cette raison, Les Routes de Compostelle en France (volume 2) sont destinées à des pèlerins ou de simples visiteurs, mais motorisés. Cet ouvrage inventorie en détail le patrimoine au fil des étapes ; il permet aussi de profiter des merveilleux paysage des grandes voies (Domitia, Arles et Vézelay) en suivant d’aussi près que possible leurs tracés « historiques », le long des routes secondaires ou vicinales toutes proches.

L’aspect pédestre n’est pas pour autant oublié. Sur chaque itinéraire décrit, quelques étapes emblématiques du parcours ont été choisies afin que chacun ait un aperçu concret du cheminement à pied vers Saint-Jacques. Les étapes retenues sont assez courtes et praticables par des marcheurs peu entraînés. Du milieu des années 1980 à aujourd’hui, les pèlerins allant à Compostelle sont passés de quelques centaines à 180 000 par an ! La plupart d’entre eux s’y rendent à pied ; on y compte des croyants, des athées, agnostiques, hédonistes, sportifs, accros du patrimoine, branchés du new age ou du bouddhisme, etc.
Certains accomplissent le périple d’une traite, d’autres le morcèlent en raison de contingences personnelles… sachant qu’à chaque fois partir pour un si long voyage est susceptible de provoquer des transformations profondes à l’intérieur de soi. Le voyage vers Compostelle n’est jamais anodin et laisse des traces ! Fureteurs de grands espaces et curieux d’histoire, de sites, d’oeuvres bâties ou symboliques trouveront dans cet ouvrage matière à suivre l’intégralité des voies historiques ici évoquées.

Le chemin du Puy vers Saint-Jacques-de-Compostelle – Guide pratique du pèlerin

de  Jean-Pierre Siréjol et Louis Laborde-Balen

Du Puy-en-Velay aux Pyrénées (Saint-Jean-Pied-de-Port, puis Roncevaux), se déroule l’un des itinéraires de pèlerinage majeurs du Moyen Age à ces premières années du troisième millénaire. S’y côtoient aujourd’hui marcheurs de la foi et randonneurs à pied et à VTT, chercheurs en quête d’eux-mêmes et fureteurs de nature et de culture à dimension spirituelle… En 29 étapes, auxquelles s’ajoutent maintenant 11 étapes de variante entre Figeac et La Romieu via Rocamadour, ce chemin, devenu également le GR 65 au balisage rouge et blanc, passe par de hauts lieux comme Aubrac, Conques, Cahors, Moissac, Aire-sur-l’Adour.

Il offre au pèlerin contemporain des trésors d’architecture, des espaces fabuleux, de secrètes possibilités de recueillement, de bonnes fortunes de gîte et de couvert. Ce guide en décrit très minutieusement le parcours, donne des informations sur les hébergements et les services, propose des articles traitant de l’histoire et du patrimoine.

Les routes de Compostelle en Espagne – À la rencontre du patrimoine sur le Chemin côtier et le Camino Francés

de Jean-Yves Grégoire

Du milieu des années 1980 à aujourd’hui, les pèlerins allant à Compostelle sont passés de quelques centaines à 180 000 par an ! Si la plupart d’entre eux s’y rendent à pied, on y compte des croyants, des athées, agnostiques, hédonistes, sportifs, accros du patrimoine, branchés du new age ou du bouddhisme, etc. Certains accomplissent le périple d’une traite, d’autres le morcèlent en raison de contingences personnelles… sachant qu’à chaque fois partir pour un si long voyage est susceptible de provoquer des transformations profondes à l’intérieur de soi. Le voyage vers Compostelle n’est jamais anodin et laisse des traces ! Mais pourquoi faudrait-il nécessairement aller à pied à Compostelle ? Aujourd’hui, les pèlerins vont à motorisés. Les deux ouvrages inventorient en détail le patrimoine au fil des étapes ; ils permettent de profiter des merveilleux paysages des grandes voies françaises et espagnoles en suivant d’aussi près que possible leurs tracés  » historiques « , le long des routes secondaires ou vicinales toutes proches. Parfois, le hasard voudra que la petite route empruntée corresponde au tracé médiéval. L’aspect pédestre n’est pas pour autant oublié. Sur chaque itinéraire décrit, quelques étapes emblématiques du parcours ont été choisies afin que chacun ait un aperçu concret du cheminement à pied vers Saint-Jacques. Les étapes retenues sont assez courtes et praticables par des marcheurs peu entraînés. Cette manière de voyager le long des routes de Compostelle est déjà très appréciée depuis quelques années. Aussi, fureteurs de grands espaces et curieux d’histoire, de sites, d’oeuvres bâties ou symboliques trouveront dans cet ouvrage pratique (routes à suivre, hébergements) matière à suivre l’intégralité de la voie de Paris et Tours, et celle du Puy.

Les routes de Compostelle en France – A la rencontre du patrimoine sur les voies de Tours et du Puy

de Jean-Yves Grégoire

Du milieu des années 1980 à aujourd’hui, les pèlerins allant à Compostelle sont passés de quelques centaines à 180 000 par an ! Si la plupart d’entre eux s’y rendent à pied, on y compte des croyants, des athées, agnostiques, hédonistes, sportifs, accros du patrimoine, branchés du new age ou du bouddhisme, etc. Certains accomplissent le périple d’une traite, d’autres le morcèlent en raison de contingences personnelles… sachant qu’à chaque fois partir pour un si long voyage est susceptible de provoquer des transformations profondes à l’intérieur de soi. Le voyage vers Compostelle n’est jamais anodin et laisse des traces ! Mais pourquoi faudrait-il nécessairement aller à pied à Compostelle ? Aujourd’hui, les pèlerins sont motorisés. Les deux ouvrages inventorient en détail le patrimoine au fil des étapes ; ils permettent de profiter des merveilleux paysages des grandes voies françaises et espagnoles en suivant d’aussi près que possible leurs tracés  » historiques « , le long des routes secondaires ou vicinales toutes proches. Parfois, le hasard voudra que la petite route empruntée corresponde au tracé médiéval. L’aspect pédestre n’est pas pour autant oublié. Sur chaque itinéraire décrit, quelques étapes emblématiques du parcours ont été choisies afin que chacun ait un aperçu concret du cheminement à pied vers Saint-Jacques. Les étapes retenues sont assez courtes et praticables par des marcheurs peu entraînés. Cette manière de voyager le long des routes de Compostelle est déjà très appréciée depuis quelques années. Aussi, fureteurs de grands espaces et curieux d’histoire, de sites, d’oeuvres bâties ou symboliques trouveront dans cet ouvrage pratique (routes à suivre, hébergements) matière à suivre l’intégralité de la voie de Paris et Tours, et celle du Puy.

Les chemins de Saint-Jacques en Bretagne – Guide pratique du pèlerin par les Amis de St Jacques

Du Goëlo, du Léon et du goulet de Brest à la Sèvre nantaise, puis à la Boutonne, se déploie la première partie du grand arc atlantique des chemins conduisant à Compostelle. Portant de lieu en lieu témoignage de la présence jacquaire en Bretagne, divisé en 45 étapes principales allant de ville en hameau, d’écluse en prieuré, de bocage en ruisseau, ce chemin propose en fait quatre lieux de départ possible : l’abbaye de Beauport, aux portes de Paimpol, Locquirec et Méguériec en pays léonard, la pointe Saint-Mathieu près du Conquet ; Quimperlé et Redon constituant les points de jonction des diverses branches. Dépassant ensuite Nantes, le chemin file vers Saint-jean-d’Angély où il se raccorde à celui qui arrive de Paris et de Tours. Entre ajoncs et granit, empruntant des sentiers côtiers et d’autres sur la lande, suivant des chemins vicinaux, des halages et de discrètes routes communales, ces itinéraires – balisés – invitent à la découverte pas à pas d’une Bretagne très voisine de la Galice, but ultime d’une pérégrination traversant également la Plaine vendéenne et le Marais poitevin.

Marcher à Paris sur les pas des pèlerins de Compostelle / Sophie Martineaud

C’est à partir du XIIe siècle que les pèlerins originaires du nord de la France, d’Angleterre, d’Allemagne du Nord, des Flandres et des Pays-Bas, des pays scandinaves, de Pologne, et de plus loin encore, commencent à affluer en direction de la Galice. Tout naturellement, ils convergent vers Paris pour reprendre ensemble la via Turonensis, ce chemin qui fait étape à Orléans, Tours, Poitiers, Saintes, Bordeaux, Dax… L’itinéraire décrit ici ne suit pas une boucle, mais parcourt la capitale du nord au sud, puisqu’il suit logiquement le cheminement des jacquets du Moyen Age, permettant de découvrir un visage inédit de Paris, faisant le tri entre vraies et fausses coquilles, évoquant Mahaut d’Artois et Nicolas Flamel, incitant à faire un crochet par le musée Carnavalet, redonnant vie à Saint-Jacques-de-la-Boucherie et à l’hospice Saint-Jacques-aux-Pèlerins, débusquant la moindre trace jacquaire au fil des rues, dans la pénombre des chapelles et dans la lumière des vitraux. Articulée en quatre tronçons, cette traversée de Paris éclaire les motivations des jacquets à travers les temps, ausculte les épisodes majeurs du pèlerinage vers Compostelle et dresse au fil des pas un inventaire singulier allant de l’église Saint-Laurent à Saint-Jacques-du-Haut-Pas.

PARU LE : 03/03/2009

Randonnées sur les chemins de Saint-Jacques au Pays Basque

de  Jean-Yves Grégoire

Ce guide décrit dans le détail les itinéraires empruntés par les pèlerins et propose une liste de services en Pays basque. Il contient aussi des informations historiques et culturelles et des cartes schématiques. 2010, année jacquaire.
Le premier itinéraire, offrant deux possibilités de départ à Bayonne (un trajet par la côte, puis Ascain; l’autre par Souraïde), passe ensuite à Urdax, à Elizondo, au pas de la Velate, en terre d’Espagne. Ce chemin historique, dit « du Baztan », s’accomplit en 6 ou 7 étapes, avec arrivée à Pampelune/Pamplona.
Le second parcours, démarrant dans la capitale de la Basse-Navarre, s’en vient traverser Hélette, Espelette, Itxassou, Sare, pour s’achever dans la lumière de Saint-Jean-de-Luz. S’engager sur ces chemins, c’est goûter sans risque aux premiers pas vers la Galice, à l’aventure de la pérégrination, c’est accorder les différentes voies dans et au-delà de leur diversité.

Saint-Jacques – Le Chemin des chemins, du Puy-en-Velay à Compostelle

 

de Jean-Yves Grégoire

Des plateaux enneigés de l’Aubrac à la Meseta désolée, en passant par les terres vertes et chaudes du Pays basque, du Puy-en-Velay à Saint-Jacques-de-Compostelle (et au cap Finisterre), Jean-Yves Grégoire s’est laissé « engloutir » par le Chemin, dans une succession d’horizons tenant tous de l’émerveillement. Parfois labyrinthe semé d’arbres, parfois terre calcinée, ici vallon paisible, là étendue sans limite, chaque lieu parcouru est pour le marcheur combinaison d’effort physique et d’interrogations dépassant cette physique. Tel jour pèlerin épicurien, le lendemain ascète délivré de la pesanteur des heures, l’auteur s’accorde à la lenteur de la marche, laisse fleurir les questions sur le sens de sa pérégrination. Il s’imprègne de l’immuabilité du Chemin et de la pérennité de cette invitation à aller quotidien érodé par une agitation souvent vaine.

Aller à Compostelle est affaire de beauté, de rencontre, de regard neuf, de liberté reconquise, de silence au rythme sourd des pas, de rumination vaincue par l’harmonie, d’aller et retour entre matière et pensée, d’espace esquivant les morsures du temps, de sacré dépouillé de toute mystification. Le Chemin n’a rien d’une illusion ; ce n’est pas même une parenthèse mais un aperçu de la saveur et de la valeur du don, de la tolérance, de l’entrebâillement de la conscience tantôt à une transcendance hors du dogme, tantôt à une immanence veinée d’utopie.

Aventure raisonnable d’un point de vue géographique, le Chemin ouvre à la fulgurance de la vacuité et, au bout du compte, ne confond pas destin et destination…

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy (Moissac-Roncevaux) 6e édition

Saint-Jacques-de-Compostelle constituait, avec Rome, le plus important pèlerinage du Moyen Age. Les pèlerins venaient en foule depuis la France et l’Europe du Nord, la besace à l’épaule et le bourdon à la main. Tout comme eux, vous allez revivre ce pèlerinage en effectuant un fascinant voyage au coeur du monde médiéval, sur les chemins classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy – Figeac 6e édition

Imaginez l’émotion des pèlerins du XIIe siècle qui, après avoir rendu hommage à l’apôtre Jacques, descendaient les marches monumentales de la cathédrale et découvraient la ville du Puy… Leurs pensées évoquaient aussi l’immensité du chemin à parcourir, invisible derrière les montagnes qui barraient l’horizon. Pour vous aussi, la grande aventure va commencer sur le chemin du Puy (la via Podiensis), aujourd’hui inscrit par l’Unesco au Patrimoine mondial de l’humanité, tout comme l’ensemble des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy-Figeac

Des quatre Voies Jacquaires, cette « Route du Puy » est sans doute la mieux connue. Elle est aussi la première à avoir été classée sentier GR, ceci au plus près de la réalité historique. C’est aussi la plus attachante à parcourir, par la beauté sauvage de certains de ses tronçons et la majesté des grands monuments de foi qui la jalonnent. L’itinéraire traverse tout d’abord le Velay, la Margeride et l’Aubrac. Cette succession de petits massifs montagneux est en fait l’émergence de véritables petits pays aux identités propres, qui s’égrenent jusqu’aux confins du Rouergue. Le Velay présente une ligne de crêtes volcaniques. La Margeride, elle, offre le visage d’une lande mystérieuse, jonchée de granit. Enfin, les prairies naturelles de l’Aubrac, ses petits lacs et ruisseaux, sa vie pastorale traditionnelle finiront d’emporter l’enthousiasme du randonneur.

Sentier Saint-Jacques-de-Compostelle – Via le Puy: Figeac, Moissac, Rocamadour, La Romieu

Ultreia… Santiago ! : dès le milieu du IXe siècle, bourdon à la main, chaussés de solides brodequins, les pèlerins accourent par millions de tout l’Occident. Durant des siècles, ils marchent pendant des mois pour s’agenouiller, enfin, sur le tombeau de l’Apôtre. Ils partaient au printemps et revenaient quand ils pouvaient. C’est avec une pensée émue pour eux que vous vous lancerez à votre tour sur ce long chemin. Comme des milliers d’autres, vous ferez renaître ce célèbre pèlerinage en empruntant les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, classés au patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Le chemin de Saint-Guilhem-le-Désert – Chemin de pèlerinage

Des hautes terres d’Aubrac aux garrigues languedociennes, le chemin de Saint-Guilhem-le-Désert est depuis longtemps un itinéraire attractif.

Chemin « roumieu » jalonné de croix depuis le Moyen Age, antique voie de transhumance, voie commerciale dès l’Antiquité, il mène à la rencontre d’un patrimoine architectural varié et sites naturels prestigieux : Aubrac, causse de Sauveterre, gorges du Tarn, causses Méjean, Parc national des Cévennes, massif de l’Aigoual, cirque de Navacelles.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Arles-Toulouse-Jaca-Lourdes

Sentier vers Saint-Jacques-de- Compostelle. Après Toulouse, le sentier GR 653 (via Tolosana) traverse la Gascogne, le nord de la Bigorre et le Béarn. Il s’engage ensuite dans la vallée d’Aspe pour entrer en Aragon, en Espagne, et rejoindre le  » Camino Francès  » à Puente-la-Reina. Contrairement aux autres itinéraires vers Saint-Jacques-de-Compostelle, il est le seul à franchir la barrière des Pyrénées non pas par Roncevaux mais par le col du Somport à 1632 m d’altitude, point de passage le plus élevé des sentiers GR vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Arles-Toulouse

Au départ d’Arles, la Via Tolosana ou Via Arletanensis progresse à travers trois grandes régions administratives : Provence-Alpes-Côte-d’Azur, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. En direction du tombeau de l’apôtre Jacques le Majeur, cette voie historique évolue dans un vaste écrin paysager, agrémenté d’un riche patrimoine architectural. De la Camargue à Toulouse, elle suit d’abord la Voie domitienne, ancienne voie romaine, puis s’engage dans le piémont du Haut-Languedoc. Enfin, c’est par le canal du Midi qu’elle fait son entrée dans  » la ville rose « .

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy-Moissac-Roncevaux – Plus de 15 jours de randonnée 5e édition

Saint-Jacques-de-Compostelle constituait, avec Rome, le plus important pèlerinage du Moyen Age. Les pèlerins venaient en foule depuis la France et l’Europe du Nord, la besace à l’épaule et le bourdon à la main. Tout comme eux, vous allez revivre ce pèlerinage en effectuant un fascinant voyage au coeur du monde médiéval, sur les chemins classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’Humanité.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Vézelay 3ème édition

A partir du Xe siècle, il n’est pas rare de rencontrer dans les ruelles et dans l’église de Compostelle des pèlerins flamands et allemands. Ceux-ci, venus du nord-est, utilisaient des chemins indirects jalonnés d’étapes importantes : reliques prestigieuses comme le pied-reliquaire de l’Hospice Saint-Jacques de Namur, ou sanctuaires célèbres comme la Basilique Sainte-Marie-Madeleine de Vézelay. Partez, vous aussi, sur les traces des pèlerins le long de la Meuse, des forêts ardennaises, des vignobles champenois et des lacs de la forêt d’Orient.

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Le Puy-en-Velay

À la sortie de Genève, le pèlerin trace sa route à travers un paysage vallonné de bocages offrant des vues sur les sommets enneigés du Jura. Le Rhône présente ensuite ses coteaux tapissés de vignobles et ses marais drainés cultivés de peupliers. Le climat y est si doux qu’on parle de « petite Provence de la Savoie ». Après les collines verdoyantes du Bas-Dauphiné où l’horizon se pique de cimes montagneuses, le marcheur atteint les contreforts du massif du Pilat. Puis, vergers et vignobles cèdent le pas aux plateaux et pâturages. Tandis que l’on s’enfonce en Haute-Loire, l’empreinte volcanique prend peu à peu possession du paysage, grandes orgues basaltiques ou pitons volcaniques. Alentour la forêt enveloppe le randonneur de son manteau dense et accueillant. L’arrivée sur le Puy-en-Velay donne un avant-goût du but final galicien, car ici aussi, l’une des dernières étapes s’appelle « Montjoie ».

Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle – Via Vézelay

De bocages en pâturages, le sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle via Vézelay nous mène du pays nivernais puis berrichon jusqu’en Limousin, avant de nous entraîner en Périgord blanc, vert puis rouge. Une fois dépassé le pays des fraises et des pruneaux d’Agen, la course s’achève sur les coteaux du Bas-Armagnac. Un parcours sous le signe de l’abondance et de la ruralité.

Languedoc-Roussillon / Nathalie Parodin

…et Patrick Valette, Joseph Behaghel, Sandra Lefrançois (Illustrateur), Collectif.

La région Languedoc-Roussillon constitue un vaste amphithéâtre naturel dont les gradins sont tournés vers la Méditerranée. Du bord de mer jusqu’aux sommets des montagnes, la forêt change de visage, offrant une grande diversité de paysages: landes, pinèdes, hêtraies, garrigues, vignes, oliveraies… Au fil de 23 balades de tous niveaux, ce guide invite le promeneur à la découverte de cette mosaïque de milieux. Un carnet dédié à la faune et à la flore, ainsi que de nombreux encadrés thématiques rédigés par des spécialistes de la forêt permettront d’apprécier ce patrimoine naturel à sa juste mesure.

Sur les chemins de Compostelle – La voie d’Arles à vélo / Marie-Hélène Costes & Pierre Costes

Ce véloguide comporte : 11 étapes détaillées, de 25 à 65 km, d’Arles à Moissac (soit 600 km de pistes) ; 2 chapitres récapitulant l’itinéraire de Moissac à Saint-Jacques-de-Compostelle, 30 cartes itinérantes détaillées et 1 carte générale. Des conseils pratiques et toutes les adresses utiles pour organiser son séjour (hébergements, loueurs et réparateurs de vélo, points d’information). Des suggestions de visites des villes et sites majeurs pour découvrir le patrimoine incontournable de la Voie d’Arles.

Chemin de Saint-Jacques – La via Podensis du Puy-en-Velay aux Pyrénées

édition 2012

Thomas Rettstatt
Édition : Rother
190 pages

Miam Miam Dodo : Arles – Col du Somport – Puente La Reina – La Voie d’Arles – Camino Aragonés – GR 653

Jacques Clouteau
Édition : le Vieux crayon
256 pages
240 gr

Miam Miam Dodo : Le Puy-en-Velay / St-Jean-Pied-de-Port / GR 65

Jacques Clouteau
Édition : le Vieux crayon
256 pages
240 gr

La voie de Sens – Paris – Sens – Vézelay

Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Edition:  Lepère Éditions
253km en 12 étapes.

Chemin de Stevenson

Edition:  Lepère Éditions
Ce guide pratique de randonnée vous permet de marcher dans les pas de l’écrivain Robert Louis Stevenson, du Puy-en-Velay jusqu’aux Cévennes, en passant par le Gévaudan et le splendide Mont Lozère, jusqu’à Saint-Jean-du-Gard. Un chemin à suivre avec ou sans âne.

Sur les chemins du Tro Breiz

 

Edition:  Lepère Éditions
Le Tro Breiz embrasse la Bretagne, et le marcheur circule sur une boucle, visitant les villes des sept saints fondateurs de la Bretagne : Dol-de-Bretagne, Vannes, Quimper, Saint-Pol-de-Léon, Tréguier, Saint-Brieuc et Saint-Malo.

France – La via Turonensis par Chartres

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Paris – Chartres – Châteaudun – Tours
Edition:  Lepère Éditions
Le guide pratique des 308 km entre Paris et Tours via la cathédrale Notre-Dame de Chartres avec cartes IGN en couleur.

France – Voie de Vézelay

 

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Edition:  Lepère Éditions
Le chemin traverse les villes de Bourges et de Châteauroux (mais il y a une variante par Nevers). Il rallie ensuite Limoges puis le Pays basque dans le village d’Ostabat où il rencontre la voie du Puy et la voie de Tours, avant de se fondre dans le camino francés.

France – Voie du Piémont pyrénéen

 

Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle

Edition:  Lepère Éditions
Traversant tout le sud-ouest de la France, le chemin du Piémont pyrénéen offre une belle variante à la voie d’Arles pour rejoindre Saint-Jean-Pied-de-Port.